Remembrance


Le monde a peur
et la terreur verse les pleurs…
Je me souviens
de ces chemins de Tunisie
au soleil couchant,
des rires d’enfants
et du vélo qui cahotait
sous les caroubiers
dans l’insouciance de mon enfance
puis vinrent les bombes
et le départ vers l’inconnu
une France, ma France
terre d’accueil qui se refuse
je t’ai aimée malgré toi
ma douce,
et de nouveau l’ombre de la haine
qui se déchaine
et cette peine qui se diffuse,
je sens ta force ma Terre de France
de différences,
et je prie pour tes souffrances.

T.Sbreccia

(vers libres, comme l’air…)

2 réflexions sur “Remembrance

  1. C’est bien écris et c’est bien vrai,difficile de couper et d’oublier les histoires des uns et des autres d’autant que les gens s’en foutent et ça ne date pas d’hier,l’accueil dit-u ne fut jamais à la hauteur et c’est la vérité.Je suis né en métropole mais une partie des miens vient d’Algérie !

    J'aime

    • bonjour Ammon, toutes mes amitiés
      oui, le temps passe, l’oubli prend sa place, comme toujours.Quelques fois des souvenirs reviennent et s’analysent avec la distance, la compassion de l’instant laisse la place à la soif de vivre et c’est normal, juste un souhait dans cet écrit : la souffrance est la même pour tout le monde d’où que l’on vienne, et ce que l’on soit maître de son destin ou non (tel les enfants) l’exclusion est une seconde douleur…
      Bonne journée amigo.

      J'aime

Donner son avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s