Mungo Park et l’Afrique


MungoPark

Mungo Park naît à Foulshiels (Selkirkshire, Écosse) le 20 septembre 1771.

Jeune chirurgien, il est engagé sur le Worcester pour un premier voyage qui le mène à Sumatra. Il en tire une description qui lui vaut d’être engagé par l’African Association pour reconnaître la région du Niger, en Afrique occidentale. C’est ainsi qu’à 24 ans, en 1795, il part tout seul en mission en Afrique.

Il remonte le fleuve Gambie, au milieu du Sénégal actuel, jusqu’à l’ultime poste britannique, à 200 miles en amont. De là, il s’engage vers l’intérieur seulement accompagné de deux serviteurs noirs. Les péripéties foisonnent. Ainsi est-il capturé par un chef maure et réussit-il à s’enfuir au bout de quatre mois. »

Source

Voyage dans l’intérieur de l’Afrique de Mungo Park
Présentation de l’éditeur
En 1795, l’African Association de Londres commandite un jeune Écossais de vingt-quatre ans ayant  » une formation médicale et des connaissances en histoire naturelle  » pour entreprendre un voyage de prospection à l’intérieur des terres africaines. Ce jeune Écossais se nomme Mungo Park. Ce qu’il voit en amont du fleuve Gambie, dans les territoires du Sénégal et du Mali actuels, nul autre homme ne le verra jamais plus ; et c’est pourquoi son récit de voyage demeure à la fois un document unique sur les prémices de l’esclavagisme mercantile britannique et américain et un legs ethnographique irremplaçable. À mesure qu’il avance à l’intérieur des terres, Park découvre une Afrique industrieuse, commerçante et souveraine, formée d’innombrables États indépendants et jaloux ; un espace historique dense et prospère que la présence coloniale dénaturera de tragique façon, interrompant les échanges entre royaumes, démantelant le commerce, délaissant ou déviant l’agriculture, rabattant cruellement les populations autochtones sur les zones côtières de mise en valeur. C’est cette Afrique jadis active et souveraine, cette Afrique insoupçonnée des petits monarques devenus par la force des choses d’âpres esclavagistes, que le Voyage de Park restitue sans complaisance.
Biographie de l’auteur
Mungo Park (1771-1806). Tout jeune chirugien, d’origine écossaise, il voyage à bord du Worcester jusqu’à Sumatra, avant d’être engagé par Sir Joseph Banks, de l’Association pour la promotion de la découverte de l’intérieur de l’Afrique, pour se lancer dans une première expédition de près de deux ans. Il repartira pour le Niger en 1805, où il disparaitra dans un naufrage. Il reste le premier Européen à s’être aventuré aussi profond en Afrique noire.

61RVZVgfinL._SX326_BO1,204,203,200_

Une réflexion sur “Mungo Park et l’Afrique

Donner son avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s