L’Art Baroque


L’Art Baroque

L’art baroque est né du combat contre la Réforme religieuse au début de la Renaissance, avec pour début le Concile de Trente.
Le style baroque fut également dénommé « style Jésuite » du fait qu’à cette époque l’Europe se trouvait sous influence espagnole, ce furent les Jésuites espagnols qui répandirent ce nouvel art qui gagnera la péninsule italienne par Naples et Rome et se répandit dans l’empire des Hasbourgs.
Le style baroque réutilise les formes antiques des colonnades et des pilastres. L’emploi de la coupole qui suit le modèle de Saint-Pierre de Rome et de l’église du Jésu se développe également sur les châteaux.
Les autres emplois architecturaux sont également les cartouches, les frontons brisés, les ailerons à volutes, les consoles renversées et les niches garnies de Saints.

IMG_0258  fronton-porte-strasbourg2196146893

img

téléchargement

Ce style italo-castillan se répandra sous Louis XIII quitte à transformer des monuments romans ou gothiques sur lesquels on aura plaqué comme en un décor des éléments du baroque.
Il faut voir le développement de cet art comme un défi aux Huguenots maniaques du dépouillement.
Les villes perdant leurs aspects médiévaux il est de bon ton d’afficher de nouveaux raffinements, c’est le domaine de la vanité, des fêtes agitées, de la multiplication des figurines peuplant les galeries à l’italienne.
La Vieille Ville de Nice, modeste et moins riche que d’autres a sa part de monuments baroques. Ceci est dû à la nécessité de reconstruire ce qui a été dévasté par les guerres, et de développer l’expansion des bas quartiers.
L’église Saint-Jacques dite du Jésu a été construite en 1650 en style baroque, celle de Saint-Augustin et Saint-Martin possède une façade de ce style.
Les bâtiments les plus significatifs sont :
La cathédrale Sainte Réparate
En 1650 l’évêque Palletis fit rénover ce bâtiment par l’architecte J.A Guiberto qui s’inspira de Saint-Pierre de Rome, le dôme de cette cathédrale est remarquable
Le Palais Lascaris, devenu de nos jours un musée des arts et traditions populaires. La construction débuta en 1647, il possède une porte ionique fantaisiste avec chapiteaux à guirlandes, pilatres à bossages, frontons à corniches recourbées, des niches, des balustres, des marbres, de splendides plafonds.
Cependant, si la ville de Nice s’est vouée au Baroque, le reste du Comté dont les villages de montagne sont restés fidèles à l’Art Roman rural..

 

Retour à l’accueil

Donner son avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s