L’abbaye de Saint Pons à Nice


1024px-Abbaye_de_Saint_Pons

Pendant de nombreux siècles le lieu de culte le plus important de Nice fut l’abbaye de Saint Pons sur le flanc de la colline de Cimiez. Puis au XVI° siècle avec la Renaissance italienne les églises du Vieux Nice assistèrent à son déclin
Selon la légende entre 230 et 235 de notre ère un chevalier romain (ordre équestre) du nom de Pontius se convertit au christianisme ainsi que sa famille, craignant les persécutions il s’installa sur la colline de Cimiez, la Cemelenum antique.
Il fut arrété et martyrisé, on le décapita et sa tête jetée au Paillon.
En 775 sur l’emplacement de son corps on commença la construction d’une chapelle qui lui fut dédiée.Plusieurs fois détruite et reconstruite, mais après l’An Mil sa richesse fit sa renommée, richesse due à de nombreuses donations de familles nobles.
Au XII° siècle elle possédait la moitié du Vieux Nice. L’ordre des Bénédictins puis celui des Oblats étaient voués à son entretien.
Cependant progressivement elle perdit sa puissance, alors que l’Evêché niçois se développait avec l’établissement de la cathédrale Sainte Réparate dans la vieille ville à la place de la cathédrale du château au XVI° siècle.
Fermée en 1792 Saint Pons connut de nombreuses vicissitudes jusqu’à sa vente à l’état pour être transformée en hopital, l’actuel hopital Pasteur.

 

Retour à l’accueil

Donner son avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s