Curiosités du Vieux Nice


boulet   Angle Rue Droite et Rue de la Loge100_2831

— A l’angle de ces deux rues est exposé un boulet tiré par la flotte Turc,  lors du siège de la Ville en 1543,  sous le règne de  François 1°. Lors de ce siège la résistance héroïque de la ville mit en valeur Catherine Ségurane, lavandière et fille de pêcheur. Surnommée  « Donna Maufaccia » ( aspect viril et caractère impétueux). La légende dit qu’elle n’était armée que de son seul battoir à linge, et que la vue de son postérieur fit fuir l’armée Ottomane.

 » Tu que sènsa belicre as vist aco tant brut

    Soulèu, astre de fuèc, noun ti sies escoundut !  « 

Des boulets de Barberousse (chef Barbaresque) ou des Turcs il y en a d’autres : à l’angle des rues Colonna d’Istria et Saint Vincent, sur la façade de la chapelle des Pénitents bleus, place Garibaldi, dans l’église Saint-Augustin…

Donner son avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s